top of page

DE LA PORTE DE NON-RETOUR A LA PORTE DU GRAND RETOUR

Dernière mise à jour : 1 janv. 2023



Photo © Freddy Pater


C’est en 1642 que l’histoire entre l’Afrique et les Outremers a commencé, d’abord bordée par la Traite négrière.

Au fil des années, de l’histoire des liens se sont créés entre nous. Des similitudes tant au niveau culturel, culinaire… ressortent de manière évidente. Pointe Noire, Port Louis et d’autres noms de villes que nous retrouvons aussi bien sur le continent Africain que dans les Outremers.

L’Alliance des Communes et Territoires Engagés (ACTE) se veut le fer de lance entre les 2 continents (Afrique et Europe). Par nos expertises, par nos liens communs, notre volonté est de développer des passerelles, répondre à des projets communs afin de mutualiser nos richesses. Tant en terme agricole que culturel, nous représentons unis Afrique et Outremers une véritable force économique.


ACTE œuvre aussi pour aller vers la Porte du Grand Retour grâce à nos différentes actions mises en œuvre.



Où sont les maires-stratèges d’Afrique ?

Alors que les communes africaines tracent leurs chemins dans un environnement international hautement concurrentiel, l’enjeu réel de leur compétitivité réside dans leur capacité à expliciter les axes qui en font des communes stratèges. Les maires-stratèges restent, quant à eux, attendus sur le pont de la compétitivité territoriale. (…)


POUR L'INTELLIGENCE TERRITORIALE

(…) Une approche pareille serait implacable dans le contexte actuel de la mondialisation pour valoriser la capacité des communes et des régions africaines à construire et promouvoir l'identité et le génie local. C'est aussi en cela que l'influence prend du sens pour donner des couleurs à l'image de marque du territoire. Au demeurant, faut-il noter qu'au-delà de cet aspect, la mise en place d'une stratégie de promotion des territoires serait décisive pour mettre ces collectivités dans un sain état de coopétition. De quoi stimuler leur environnement économique, doper leurs performances, réduire les disparités interrégionales du point de vue du développement, créer des compétences locales, lutter contre l'exode et générer les champions nationaux.

La décentralisation en cours dans les pays africains, bien que longue, représente alors un tremplin, sans doute à regarder comme le socle d'une nouvelle diplomatie des villes, capable de booster l'expansion et le rayonnement concomitants des collectivités, faisant d'elles des véhicules du savoir-faire et de l'identité. Les communes et associations des communes ont ainsi un rôle à jouer dans l'implémentation d'un processus de conception et mise en place des instruments, procédés et démarches de l'intelligence territoriale, en commençant par assumer pleinement leur désir de compétitivité. Ce serait décisif pour propulser l'avancée des territoires vers la cime du progrès. Et s'il fallait avant tout des « maires stratèges » ?

Beaugrain Doumongue*


(*) Ingénieur du bâtiment. Il se définit davantage comme un « socioingénieur » du fait de son engagement au profit du développement des bâtiments et villes durables en Afrique. Président de Construire pour demain, association de promotion des bâtiments et villes durables en Afrique, il est aussi cofondateur de Starksolutions, cabinet de conseil en intelligence territoriale


Contribution : Freddy PATER, Maire-adjoint de Cergy Pontoise Vice-président de l’ACTE

15 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page